Connectez-vous à Android: Netrunner !

Fluff

BlacKat

Le projet d’écrire une nouvelle par faction est toujours là et avance petit à petit dans ma tête en fonction de la motivation du moment mais aussi du temps disponible. Niveau motivation, j’ai eu droit à un boost venant de la part d’un lecteur du blog qui se reconnaîtra et qui m’a incité sans le savoir à reprendre la plume. Voici donc un aperçu de ma vision partielle de Jinteki mêlée à de la musique comme à l’accoutumée. Pour l’anecdote, les idées m’ont été soufflées par Darkness, une chanson de Peter Gabriel. Et, en faisant quelques recherches, j’ai découvert que Tarja Turunen, la première chanteuse de Nightwish (la seule pour certains ^_^), avait fait une cover talentueuse de cette chanson. C’est donc sur cette ambiance musicale que je vous propose de découvrir BlacKat.

Bien entendu, si ça vous plait, dites le et n’hésitez pas à parcourir les textes précédents retrouvables sous la section fluff !

Bonne lecture!

(suite…)

Publicités

Eliza

Lors du lancement de PiraStim, je me suis donné pour défi de rédiger une nouvelle de fluff pour chacune des 7 factions du jeu.
Ce défi est loin d’être aisé à remplir. Pour autant, je continue à y travailler car le monde d’Android: Netrunner est fascinant et mérite qu’on tente de produire du contenu autour. Précédemment, j’avais proposé une incursion dans le réseau au côté d’un célèbre runner puis ensuite le récit de l’enlèvement d’une personnalité bien connue de nombreuses Corpo et enfin la virée d’une runneuse en déperdition dans un nightclub bien connu de New Angeles. Ces nouvelles n’ont pas de liens directs entre elles donc vous pouvez les lire dans l’ordre que vous souhaitez sans que cela influe sur votre compréhension.

Aujourd’hui, c’est une autre faction qui à l’honneur avec comme pour les précédentes nouvelles une ambiance musicale qui m’a inspiré dans l’écriture. Il s’agit de la chanson Between Angels and Insects du groupe de metal Papa Roach.

Bonne lecture!

(suite…)


Wyldside

Si les semaines précédentes, nous découvrions les joies du piratage et le kidnapping d’une personnalité d’Android: Netrunner, nous continuons la plongée dans l’imaginaire cyberpunk avec pour l’occasion une approche qui, je l’espère, ne vous choquera pas trop. Sans en dévoiler trop, c’est un personnage emblématique du jeu, que vous êtes beaucoup à jouer mais également à croiser. Une fois encore, une musique m’a largement guidé dans l’écriture de cette courte nouvelle et elle nous vient de Gwen Stefani : il s’agit de What You Waiting For, une composition dont le clip comme les lyrics me semblent parfaitement s’accorder au personnage.

A vous de me dire ce que vous en pensez!

Bonne lecture!

(suite…)


A Pitiful Anonymous

Il y a quelques semaines, je publiais ce texte consacré à Noise et à la faction Anarch. Le projet qui trotte dans ma tête depuis un bon mois est d’écrire une courte nouvelle pour chacune des factions d’Android: Netrunner. Et cette semaine, je vous propose de découvrir NBN sous un angle différent. La musique étant toujours au coeur de l’ouvrage, c’est cette fois-ci, Marilyn Manson est à l’honneur avec sa chanson Target Audience (Narcissus Narcosis) qui m’a largement inspiré car se prêtant particulièrement bien aux regrets hantant le personnage principal de la nouvelle. Je vous laisse nous retrouver sur le forum pour donner vos impression!

netrunner__false_lead_by_jumpei-d6et3hqLumière diffuse au coeur d’une pièce perdue dans les tréfonds de New Angeles…
Howard ouvrit péniblement les yeux, à peine conscient de ce qu’il venait de lui arriver. La bosse à l’arrière de son crâne en disait long sur ce qu’il devait avoir subi. Ce n’était sans doute ni la première fois, ni la dernière que cela lui arrivait. Son patron y était habitué et payait systématiquement.

Pragmatique, il se redressa, fouilla dans sa veste et sortit son pad. Pas de réseau. Pour une fois, il n’avait pas affaire à des amateurs. Les derniers à s’être amusés à ce jeu avaient omis toute prudence en « oubliant » d’isoler le cachot du réseau. Les équipes de sécurité de NBN rappliquèrent aussitôt pour nettoyer la zone de ces dangereux terroristes et récupérer leur ingénieux et inventif directeur du secteur  recherche et développement. Jackson Howard, la pièce maîtresse de l’hégémonie NBN. Tous se l’arrachaient et il n’avait jamais aussi bien gagné sa vie.

(suite…)


Singularity

Comme évoqué dans notre billet de présentation, PiraStim, c’est aussi vous faire partager notre passion pour l’univers cyberpunk. Android: Netrunner possède à mon sens un potentiel fort en terme de fluff et l’inspiration de son univers provenant entre autre du génial William Gibson, il aurait été dommage de ne pas en profiter pour faire un peu de fanfiction sur Android: Netrunner. J’avais déjà eu l’occasion de m’y exercer à travers un récit commandé pour l’open d’Angers en octobre dernier mais aussi par l’écriture de Deus Ex Machina et de Ex Nihilo. Après une pause bien méritée, je m’y suis remis avec cette courte nouvelle qui contient également une ambiance musicale empruntée à Otep collant particulièrement bien à ce que j’ai eu envie de transmettre en la rédigeant.
La voici donc en espérant que vous prendrez autant de plaisir à la lire que j’ai eu à l’écrire.

netrunner__grimore_by_leejj-d67t9vfEnvoyer des requêtes à répétition pour inonder un serveur, rien n’était plus naturel pour Reilly. D’aussi loin qu’il s’en souvienne, il avait toujours vécu avec le cyberespace. Cet endroit lui semblait parfois plus réel que le monde de la viande et ce fut avec  un certain délice qu’il adopta le pseudonyme de Noise pour mener ses raids sur les serveurs mal protégés de quelques mega-corporations mouillées ici et là dans des affaires des plus louches. Dire qu’il détenait une confiance immodérée en ses capacités n’était pas très éloigné de la réalité. Reilly avait une très haute opinion de lui-même quitte à se planter parfois, au point d’avoir mis en danger un de ses protégés, libéré de l’influence néfaste du Consortium Weyland.

A présent, son avatar glissait sereinement entre les structures géométriques constituant les serveurs privés et publics au sein desquels certaines corporations n’hésitaient pas à dissimuler leurs sales petits secrets bien à l’abri de couches de GLACEs toutes plus vicieuses les unes que les autres.

(suite…)